Antiracisme : selon Emmanuel Macron, le monde universitaire est coupable de « casser la République en deux »

Alors que les manifestations contre le racisme se multiplient, la colère de la jeunesse inquièterait le chef de l’Etat. Notamment parce qu’elle est mue par le concept de politique d’identité, promu par les universitaires, qu’il jugerait dangereux. Le décès de George Floyd aux Etats-Unis a suscité un mouvement de protestation qui dépasse désormais largement les frontières américaines.

Au point, selon Le Monde, qu’en France, Emmanuel Macron s’inquiète sérieusement de voir un vent de révolte soulever la jeunesse du pays.

«On a fait vivre à la jeunesse quelque chose de terrible à travers le confinement : on a interrompu leurs études, ils ont des angoisses sur leurs examens, leurs diplômes et leur entrée dans l’emploi. Il est normal qu’ils trouvent dans la lutte contre le racisme un idéal, un universalisme», confie ainsi le chef de l’Etat à des proches, dans des propos rapportés par le quotidien du soir.

D’après Le Monde, le rassemblement à l’appel de la famille d’Adama Traoré, prévu le 13 juin à Paris, cristallise également les inquiétudes de l’Elysée, qui craindrait de possibles débordements. Mais c’est surtout sur le plan idéologique et contre une partie des élites du pays, qu’Emmanuel Macron entendrait mener le combat.

«Le monde universitaire a été coupable. Il a encouragé l’ethnicisation de la question sociale en pensant que c’était un bon filon. Or, le débouché ne peut être que sécessionniste. Cela revient à casser la République en deux», dénoncerait-t-il ainsi en privé, soulignant qui plus est les ambivalences des discours racisés ou sur l’intersectionnalité. Emmanuel Macron, qui va tenir sa première allocution depuis le début des mobilisations «Black lives matter» le 14 juin, aura donc l’intention de «montrer qu’il est le président de tous les Français, qu’il considère et protège tous les enfants de la République», selon un proche soutien. Simple positionnement électoraliste ou véritable conviction ?

Via RT France 

Nous avons une petite faveur à vous demander.
Nous avons fais le choix de ne diffuser aucune publicité sur notre site que vous êtes de plus en plus nombreux à consulter (pour vous informer sur la situation des universités).
C’est pourquoi nous avons besoin de vous,
Campus Vox est un média 100% indépendant qui lance l’alerte et fait connaitre l’état de l’enseignement supérieur français. Nos journalistes et nos correspondants mènent un travail en profondeur pour dénicher les irrégularités et mettre au jour les abus de la pensée unique et de l’extrême-gauche totalitaire. Ils travaillent d’arrache pied pour diffuser la vérité sur les universités et pour en faire une actualité qui compte…
Si chacun de vous, qui nous lisez avec attention, nous aide à sa mesure, nous pourrions démultiplier nos capacités de lanceurs d’alertes et révéler chaque jours toujours plus de scandales, avec à terme pour objectif de refaire de l’université un lieu d’excellence et de liberté d’expression.
Alors, avec nous, faites pression sur le système universitaire en soutenant notre travail, cela ne vous prendra qu’une minute :
Pour faire un don cliquez ici.
Un grand merci
Xavier Nicolas

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on telegram
Telegram
Share on whatsapp
WhatsApp
en_US
fr_FR en_US