L'oppressé oppresseur

À l’université, l’infernal cercle vicieux de “l’oppression des minorités”, bienvenue à Evergreen

Le néo féminisme intersectionnel fait rage dans les universités, “racisé.e.s”, “invisibiliser”, “validisme”, “transphobie”, “privilège blanc”. La célèbre université américaine, Evergreen a fait des petits. 

Dans de nombreuses universités, on ne compte plus les réunions en non-mixité sexuelle, “sans mecs cis”. Traduction : sans hommes s’assumants comme tels. L’objectif est de discuter entre personnes “oppressées” pour éviter les rapports de domination qui pourraient venir “invisibiliser” certaines revendications. Si vous êtes un homme, hétéro, blanc, valide, de nationalité française, vous n’avez donc pas à prendre la parole. Ce serait considéré comme du “man’sinterrupting”, ou pire encore du “man’splaining”. 

 

Règles de prise de parole en Assemblée générale

Règles de prise de parole en Assemblée générale

 

Le tout est de déterminer qui est le plus “oppressé.e”. Les femmes sont traditionnellement, et j’insiste sur ce terme, considérées comme “oppressées” puisqu’elles seraient sous la coupe du “patriarcat blanc” depuis la nuit des temps.
Mais attention il faut encore faire une distinction, la femme “blanche” est, presque au même titre que l’homme, une personne qui va user de sa domination sur la personne transgenre, et… sur la femme “racisée” :

Féminisme Blanc https://www.instagram.com/p/B9pYik6A6q9/
Féminisme Blanc https://www.instagram.com/p/B9pYik6A6q9/

 

Bon, puisque chaque personne oppressée est potentiellement un oppresseur, comment s’y retrouver ?
C’est simple, la personne qui est socialement représentée comme “normale”, dans la norme de la société dans laquelle “iel” vit, sera la personne qui sera en haut de la chaine d’oppression systématique.

On peut établir comme ça une sorte de chaine d’oppression qui va de l’homme blanc valide et de nationalité française, au transgenre “racisé”, avec un handicap et dont l’orientation sexuelle ne sera même pas reconnue, ni dans la terminologie des LGBTQI++, ni dans les formulaires administratifs ou encore dans les feux de signalisation piétons. Cette personne sera donc automatiquement favorisée par rapport à la personne blanche qui sera systématiquement oppressive, même si elle prend la défense d’une minorité ce ne sera que de la condescendance destinée à faire valoir sa supériorité.

Même l’écriture inclusive est aujourd’hui devenue un facteur d’exclusion… des non binaires  ! En effet si vous n’utilisez pas le point médian “·” vous excluez mathématiquement toute personne ne se reconnaissant pas dans les deux genres “socialement acceptés”.

Si tout ce jargon vous est étranger, sachez qu’il est largement utilisé dans de nombreux établissement de l’enseignement supérieur, par des élèves, des associations, des enseignants et parfois…l’administration. Cela se retrouve tout particulièrement dans certains ENS comme celui de Lyon, ou encore à Sciences-Po Paris ou à Paris VIII.

 

 

Nous avons une petite faveur à vous demander.
Nous avons fais le choix de ne diffuser aucune publicité sur notre site que vous êtes de plus en plus nombreux à consulter (pour vous informer sur la situation des universités).
C’est pourquoi nous avons besoin de vous,
Campus Vox est un média 100% indépendant qui lance l’alerte et fait connaitre l’état de l’enseignement supérieur français. Nos journalistes et nos correspondants mènent un travail en profondeur pour dénicher les irrégularités et mettre au jour les abus de la pensée unique et de l’extrême-gauche totalitaire. Ils travaillent d’arrache pied pour diffuser la vérité sur les universités et pour en faire une actualité qui compte…
Si chacun de vous, qui nous lisez avec attention, nous aide à sa mesure, nous pourrions démultiplier nos capacités de lanceurs d’alertes et révéler chaque jours toujours plus de scandales, avec à terme pour objectif de refaire de l’université un lieu d’excellence et de liberté d’expression.
Alors, avec nous, faites pression sur le système universitaire en soutenant notre travail, cela ne vous prendra qu’une minute :
Pour faire un don cliquez ici.
Un grand merci
Xavier Nicolas

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur whatsapp
WhatsApp
fr_FR
en_US fr_FR